Ma pratique de l’exploration

Pourquoi et comment je fais de l’exploration urbaine ?

 

Ayant toujours aimé les vieilles pierres, les vieux bâtiments, j’ai toujours été attiré par les endroits abandonnés, mis de côtés. J’aime particulièrement arriver dans un endroit abandonné et avoir l’impression de monde post-apocalyptique, ces lieux où il reste une trace intacte du passé, recouverte de poussières … Le temps qui s’arrête, la nature qui reprend ses droits.
Je fais les visites pour moi, selon mes envies, et prend en photo ce qui me parle, ce dont j’ai envie de garder une trace. Du coup exit les photos de tags, de dégradations trop importantes, ce serait accorder trop d’importances à ces parasites que  de photographier et diffuser leurs conneries. Et j’évite ainsi les endroits totalement défoncés que l’on croise un peu partout. Je préfère largement faire un peu plus de chemin pour trouver autre chose de plus sympa, même si ca n’a rien à voir avec l’exploration urbaine !
Je ne touche à rien pendant mes visites, si je dois ouvrir une porte, je la referme ensuite, pour qu’un éventuel propriétaire/gardien ne s’aperçoive de rien. Je ne laisse pas non plus ma carte de visite partout, et ne remplie pas le carnet du gardien pour me foutre de sa gueule au risque de lui faire perdre son emploi (Si j’emploi un gardien, qui n’est pas capable de surveiller son carnet, je le vire …).

Comment je fais pour trouver des adresses ?

Hé bien je cherche !

Et chercher ne veut pas dire envoyer des mails élogieux à tous les photographes du pays, jusqu’à trouver un nostalgique de la cours de recrée qui échangera des adresses comme il échangeait  des pins/pokemons/billes ! Certes, ceux qui ne comprennent pas la démarche de protection me traiteront de gros égoïste, essayeront de me menacer en disant que c’est de la violation de propriété privé et que par conséquent je n’ai pas le droit de protéger lieux et que je suis obligé de leur donner l’adresse (oui ça va loin !) mais je ne céderais pas !

Du coup, je cherche soit par les différents médias, les moteurs de recherches, soit en me promenant. Un peu de culture générale sur sa région et son passé, permet de savoir où chercher et quoi chercher. C’est sur faut réfléchir et utiliser plus de neurones que pour envoyer 50 fois le même mail.

PAS D’ÉCHANGES !

En parlant de ces mails, au début, je répondais gentiment, et s’en suivait des jours de blabla inutiles, avec des personnes intéressées uniquement par récupérer des adresses … Désormais trois choix, soit j’ignore, soit je joue avec vous, soit j’envoie chier poliment.
Dernièrement, un guignol m’a envoyé un message pour me demander pourquoi le collège des aveugles accueillait des aveugles et si j’avais des précisions, parce qu’il cherche l’adresse depuis longtemps … Sauf que si il s’était donné la peine de lire autre chose que le titre, il aurait lu pourquoi j’avais donné ce nom et ne se serait pas ridiculisé tout en devenant insultant ensuite …

Donc concernant les échanges, rien, aucun, nada, niet ! Démerdez vous ! Si le connard d’égoïste (pour reprendre vos termes favoris) que je suis est capable de trouver, votre esprit supérieur au mien en est surement capable !!

Sur ce, bonne visite du site et bonne journée.

 

 

6 thoughts on “Ma pratique de l’exploration

  1. Bonjour, Un ami m’a parler de votre site. Dans le cadre d’un reportage vidéo pour une webTv, nous souhaitons suivre des Urbex en Région Centre. Nous somme basé à Tours. Si vous êtes partant ou si vous avez des contacts n’hésitez pas à me contacter par mail à brangeseb@yahoo.fr Merci de votre aide.

  2. bien que je comprenne, je ne suis pas totalement d’accord!! je ne peux pas passer ma vie a arpenter toutes les routes pour denicher ces petites merveilles. De plus, je ne suis pas explorateur urbain. Beaucoup de demandes viennent de gens qui ont la flemme de chercher pour se croire explorateur urbain. Hors je ne fais pas partie de ceux la. Je travaille dans l’audiovisuelle, je fais du reperages pour des courts et longs metrages que je produis ( entre reperage très specifiques, et tout ce qu’implique une production dont l’argent qui ne coule pas non plus a flot, cinema ne veut pas dire millions, voila pourquoi je ne peux passer mon temps a chercher certains de ces lieux, dans la france et meme l’europe). Certains de ces lieux simplement magiques visuellement parlant m’interesse au plus haut point, et je trouve sa dommage de ne pas pouvoir les partager,nous ne sommes pas tous des voyous ou des vandales ou des flemmards. en tout cas très beau site

    1. Sauf que nous sommes sur internet, lieu virtuel, où des hommes se font passer pour des jeunes ados et violent des jeunes filles, où des ivoiriens se font passer pour des femmes et volent les européens, etc
      Donc je suis devenu comme Saint Thomas, je ne crois que CEUX que je vois (régulièrement).

Laisser un commentaire