Le Château des Ronces

Aujourd’hui, une exploration en deux temps (non je n’ai pas fini de remonter ma RDX125 …) et un peu plus que 3 mouvements !

Pendant une balade au début du printemps, bien avant qu’il ne pleuve en permanence, j’avais trouvé ce petit château gisant sous les ronces … Approche compliquée à cause d’une douve m’empêchant de  m’approcher, mais j’avais réussi à faire quelques photos

Sans portes
Ni fenêtres
Toiture neuve ?
Vestiges du passé.

J’avais donc prévu d’y revenir plus tard. Ne comprenant pas comment la toiture pouvait être récente sur un bâtiment en ruine, et voulant surtout visiter ces ruines.
Un rayon de soleil, et nous voici partis avec une amie. Sur place, on cherche où se garer, et un autochtone voyant une voiture “étrangère” passer et repasser (comme le condor, qui passe et rapace …) s’est alors approché de nous, son café dans la main, pour taper la discute ! Un peu pris au dépourvu, je ne sais pas trop comment l’aborder, et finalement c’est lui qui nous lance un “alors, on est venu prendre en photo le château ?”. Au bout de 15 minutes, on sait que le château est abandonné, que lui c’est le voisin, qu’il a écrasé une vipère un après midi ensoleillé de novembre, que les orties ça pique, qu’il est content de nous voir nous intéresser à ce vieux château, que sa femme vient de l’île Maurice, et que si on arrive pas a y accéder par les arbres, on doit pouvoir par le champ. On s’exécute donc, lui souhaitant une bonne journée, et c’est parti pour 30 min de traversée d’une jungle d’orties et d’arbres qu’on appelle parfois pruniers à baudet … Autant dire que ça pique !!! Tout ça pour arriver devant la douve une nouvelle fois, et ne pas pouvoir y descendre avec les orties… On tente donc la solution numéro 2, après être sortis de la jungle, on part dans un champs de colza, et on découvre que ça a des grosses branches. Deuxième tentative échouée, de l’autre côté la douve est pleine d’eau … Un peu agacé, on retourne voir notre petit pépère, qui cette fois nous apprend que sa femme est parti en lui laissant le téléphone, et que son chien est méchant. On repapotte, demande si on peut traverser par sa cour, il est bien embêté parce que la douve posera problème à nouveau, et il nous parle du vrai accès avec le pont qui est un peu plus loin, dans la cour du voisin, qu’il suffit qu’on prenne le chemin, et si on nous dit rien, tant mieux pour notre affaire. Un second petit vieux guette au coin d’un mur, attiré par nos voix. On quitte à nouveau le premier, qui me propose de tirer à coup de fusil sur le second si il m’embête … pour aller voir ce pont, et on discute avec un bonhomme d’environ 80ans, un peu sourd mais sympathique. Il nous explique que le château est en ruine depuis environ 30ans. L’actuel propriétaire avait commencé à le restaurer, et faute de moyens financiers, il a du se résigner à ne restaurer que la ferme pour y vivre.
On fonce voyant l’orage arriver, et on trouve enfin ce chemin, en route on passe devant le châtelain, qui nous dit à peine bonjour mais nous laisse passer … Après un peu d’orties, nous voici enfin dans le parc !

Dans les ronces

Des vestiges de ce qui devait être un très joli château jouxtent la partie “rénovée”.

Poussez la porte
Couloir du temps
Vert j'éspère

La mousse et les lières recouvrent tout ce qui reste de la batisse.

Sans verre
Balcon sans princesse

Seul les sous-sols sont préservés, même si les voûtes commencent à s’effondrer….

La cave
Sous terre

La restauration a semble t’il consisté à monter des étages en acier et beton dans les anciens murs du château, ce qui crée un contraste assez étonnant. On passe d’un escalier de pierre, a une dalle en beton digne d’une maison moderne … Dommage que le chantier n’est pas été à son terme …

A bientôt pour une nouvelle exploration.

%VIEW_COUNT% vues

2 thoughts on “Le Château des Ronces

Laisser un commentaire